Église de Santa Helena

0

L'église de Santa Helena est d'origine pré-romane. C'était l'église de la ville médiévale de Santa Creu de Rodes. La singularité de son clocher se démarque de son ensemble. Il a été fouillé et étudié en 1989 et 1991 et consolidé en 1992.

Situation

Situé dans la Serra de Rodes, tout près du parking ouest du monastère de Sant Pere de Rodes.

Histoire

La documentation qui fait référence à l'église remonte au Xe siècle, où elle apparaît en l'an 974 dans une bulle papale confirmant les possessions du monastère de Sant Pere de Rodes. Il apparaît également dans le précepte royal du roi Lotario de 982 et en 990 dans la lettre papale de Jean XV en faveur de Sant Pere de Rodes. C'est en 1113 qu'elle est reconnue comme paroisse et comme date de consécration de l'église. Il continue d'apparaître dans les documents de l'art. XII et XIII comme possession du monastère de Sant Pere de Rodes. En 1336, l'octroi d'un notaire par l'abat Ramon de Sant Pere de Rodes à Bartomeu Peric à la condition qu'il réside dans la ville de Santa Creu. Le 1455 hi compte trois aumôniers. En 1517 apparaît pour la première fois l'invocation de sainte Hélène. En 1572, l'église n'était plus une église paroissiale mais une suffragante de Sant Esteve de Mata de la Selva de Mar, un fait que les moines de Sant Pere n'acceptèrent qu'en 1593. L'abbé Pere-Joan Desgüell tenta de faire revivre la ville en forçant les habitants de Selva de Mar et de la Vall à aller à la messe, à recevoir les sacrements et à être enterrés à Santa Helena. En 1820, l'abbé de Sant Pere, Josep de Viladecans, fut enterré dans l'église. Des réunions populaires se tenaient dans l'église jusqu'en 1880. A partir de cette année l'église resta sans culte.

Architecture

L'origine de la chapelle est pré-romane, du IXe ou Xe siècle, avec des fragments d'opus spicatum qui révèlent l'âge de la construction. Il est documenté depuis l'an 974. Il a probablement été agrandi et réformé au cours des XIIe et XIIIe siècles. Elle se compose d'une nef unique avec un transept aux bras saillants en forme de croix latine et une abside trapézoïdale. Les arcs outrepassés des fenêtres d'origine conservés, faits de petites pierres et de terre, sont typiquement préromans. Le clocher du beffroi est d'une époque postérieure. Elle fut dévastée par des corsaires arabes en 1330 et pillée au début du XXe siècle, lors du vol de la porte principale.

Mesures de protection

L'église est située dans la zone de protection du parc naturel du Cap de Creus, plus précisément dans la zone de zone naturelle d'intérêt national.

Déclarée bien culturel d'intérêt national, elle est protégée par la loi catalane sur le patrimoine culturel de 1993.

Bibliographie

Badia Homs, Joan; Santa Creu (o santa Helena) de Rodes, dintre de Catalunya Romànica. L' Empordà II. Barcelona: Fundació Enciclopèdia Catalana. 1984